Peyre Ossel : un bloc (erratique) isolé,
"posé" par le retrait des glaciers


Bloc erratique de Peyre Ossel - la 'pierre aux oiseaux' - (Gap / Hautes-Alpes)
photo FOC - position GPS WGS84 du bloc : 44.589489 / 6.096833

Apparemment, c'est un bloc rocheux isolé, un gros caillou (private joke : le mot peut aussi s'écrire cayou) en forêt, à Gap entre sa commune associée de Romette et le viaduc (abandonné) du Buzon.
En réalité, le bloc erratique de Peyre Ossel est un site classé (arrêté du 9 mai 1914). La fiche de classement indique - entre autres détails - que son emprise au sol est d'environ 90 m2 et que son volume est estimé à 743 m3 (soit une masse de l'ordre de 2 000 tonnes). La commune de Gap comporte d'autres zones protégées et a mis en place une démarche Agenda21 dont des documents de travail indiquent l'ampleur des richesses locales...

Le bloc erratique ? Il a été apporté par les glaciers du quaternaire (agrandir les schémas). Pour comprendre ce qu'il en reste aujourd'hui, c'est aussi sur GEO-ALP, l'excellentissime site de Maurice Gidon, sur ses pages col Bayard et Gap (chercher sur les photos commentées l'emplacement du bloc sur la crête de moraine W5 - stade V de Würm - ).
Pour en savoir plus sur les glaciers, feuilleter la publication du Parc National des Ecrins.



Suite    Gap, ville alpine

Retour  l'accueil © 2008 - Anima Gap -